FANDOM


Ou la première cité libre

Fondation Modifier

Il y a quelques années de ça seulement, Vivecime n'était encore qu'un petit hameau composé de tentes vétustes et d'habitations précaires construites sous le couvert de la forêt. Un lieu de passage surtout, pour les fugitifs de tous bords cherchant à poser un temps leur fardeau. Des femmes, des hommes, parfois même des familles entières. Sang-mêlés mis au ban de la société ou moldus fuyant l'esclavage, anciens Phénix ayant refusé le Grand Pardon ou insurgés un peu trop volubiles ayant fini par attirer l'attention des Pacificateurs... Tous des marginaux. Tous des parias. Tous des utopistes, aussi, croyant possible de vivre autrement, loin de la toute-puissance du Ministère et de ses lois rigides.

Peu à peu, la vie s'organisa à Vivecime et, aujourd'hui, une véritable ville a émergé depuis les profondeurs de la forêt de Sherwood, dans le Nottinghamshire.

Architecture et organisation spatiale Modifier

Les habitations de bric et de broc se sont multipliées tandis que les cabanes ont fleuri comme des champignons dans les arbres, reliées entre elles par des passerelles et de ponts suspendus. Ici, la hiérarchie du sang semble n'être plus qu'un lointain souvenir. Sorciers et moldus se côtoient comme des égaux, et quand la nuit tombe, les rues s'éclairent dans un enchevêtrement hétéroclite de vieux lampadaires, de lampions multicolores et de guirlandes de noël clignotantes. Depuis les événements du 1er novembre 2046, l'électricité a en effet fait son retour et Vivecime s'essaye à l'apprivoiser.

Organisation politiques de la cité Modifier

Baignée par l'idéologie Phénix, ces derniers ayant joués un rôle majeur dans le développement de la cité, Vivecime est dirigée par un conseil démocratique. Elfrida Bibine – fille unique de Rolanda Bibine, professeure de vol à Poudlard du temps de Harry Potter – en est la première représentante.

Protection Modifier

La cité de Vivecime est en partie protégée par un sortilège de Fidelitas, et a pour gardienne du secret de l'emplacement exacte de la ville Elfrida Bibine. Vivecime est effectivement protégée par de puissants enchantements la rendant incartable aux non-initiés. Le Ministère ignore ainsi tout de son existence, ou que la révolte gronde de plus en plus dans un coin reculé du Royaume-Uni, faisant chaque jour de nouveaux adeptes.

Disparition Modifier

Suite à la traitrise de Thomas Macnair, les Mangemorts ont pu disposer de la localisation approximative de la cité clandestine. 

Le 28 janvier 2048, soir de la reprise de Londres et de l’attaque au Ministère, les Mangemorts ont également mis en oeuvre leur plan pour détruire cette place forte.

L’arrivée des Mangemorts à proximité de Vivecime a alerté les forces sur place, qui se sont réparties les tâches : une partie des troupes Phénix ont procédé à l’évacuation des trois otages pris durant l’attaque de Poudlard et des plus faibles, pendant que les autres, dont Elfrida Bibine, ont couvert leur fuite. 

Au cours du violent combat qui s’ensuit, Elfrida Bibine est tuée par Theresa Mulciber. La gardienne du secret morte, le Fidelitas protégeant la cité Phénix s’est effondré. Les Mangemorts ont alors procédé au massacre des Phénix encore sur place, y compris certains enfants laissés là pour leur protection.

Au terme de cette nuit sanglante, Vivecime est entièrement détruite.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .